Chanter dans la Grande guerre

Localisation : Auditorium
Catégorie : Sciences et Idées
  • - Le 06/11/2018 de 18:00 à 20:00

Une conférence de Gérard Leidet

La Première Guerre mondiale, on le sait, a marqué l’irruption de la guerre industrielle : tonnerres des canons, sifflements des obus, rugissements des avions saturent le paysage sonore. 
À ce bruit inouï, dont tous les récits témoignent, répond, à l’arrière-front et dans les camps de prisonniers, un « contre-bruit », comme un antidote à cette violence de guerre. Au son de divers instruments de musique (violons et mandolines de fortune, harmonicas, accordéons, etc.), les soldats retrouvent une « certaine joie de vivre ». La musique est au cœur des récréations combattantes : chansons de poilus, dont La Madelon va demeurer l’archétype, fanfares ou spectacles.

À l’arrière, la musique se joue lors des défilés militaires ou des concerts destinés à soutenir le moral de la nation tout entière. La créativité musicale s’exprime dans une floraison d’œuvres patriotiques, de musiques de deuil mais aussi dans les sonorités nouvelles du jazz apportées par les soldats américains. Au-delà du conflit, quand le fracas des armes se tait, sonneries aux morts, oraisons funèbres ou minutes de silence perpétuent la mémoire de la Grande Guerre.

En partenarait avec l'association Promemo

Dates de l'événement

  • Le 06/11/2018, de 18:00 à 20:00
    Entrée libre
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs