L' honneur de vivre / Dominique Gros, réalisatrice

DVD

Gros, Dominique. Metteur en scène ou réalisateur

Edité par Zed. Paris - 2015

Les deux résistantes se sont rencontrées pour la première fois en déportation, dans un baraquement de Ravensbruck, en 1944. Elles ne se sont plus jamais quittées, tant dans leur militance comme dans leur amitié. La résistance à l'oppression et le refus de l'indignité et de la misère sont les références constantes de leur engagement, tout au long d'un parcours d'action, de 1940 à 1998. Geneviève de Gaulle-Anthonioz est aussi la nièce de Charles de Gaulle. Quant à Germaine Tillion, elle a reçu le prix Pulitzer en 1947 pour ses actes héroïques au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Ne pas confondre ! 5/5

    ATTENTION ! la réalisatrice Dominique Gros n'a rien à voir avec le maire de Metz qui porte le même nom qu'elle et qui a, lui, une notice dans Wikipédia et dont la photo apparaît au bas de cette page.. La réalisatrice a un site internet, accessible à cette adresse : http://www.dominiquegros.com/ qui permet d'en savoir plus elle et sur son travail... Nous recopions ici la biographie qu'elle y donne d'elle-même. Dominique Gros travaille comme réalisatrice depuis 1983. Elle est également auteure de pièces de théâtre : « Aux.Bons.Soins » et « Dépôt-vente », créées à France Culture en 2002 et Janvier 2007. Elle obtient pour son premier film « Simone et Jacqueline, une résolution », le prix de création de la Télévision SCAM-SGDL. Boursière de la Villa Médicis Hors les Murs en 1985, elle réalise à cette occasion en Australie : « La mort du boeuf ». En 1987, elle obtient le Toucan d’argent (Rio) et le Prix spécial vidéo (Tokyo) pour ses portraits de la collection « Travailler à domicile ». Elle fait l’adaptation et la mise en scène de la pièce de Marguerite Yourcenar « Le Dialogue dans le marécage » en 1991 avec dans les rôles principaux : André Wilms, Hélène Lapiower, Denis léger-Millau. En 1995 elle obtient le Prix International de la SCAM et le prix des Bibliothèques pour son film documentaire « Julie, itinéraire d’une enfant du siècle » au Festival du Réel à Paris.

    par Françoise Peyre Le 22 mai 2019 à 15:46