Les lionnes

Livre

Ellmann, Lucy (1956-....). Auteur

Edité par Seuil. Paris Cedex 19 - 2020

Une femme, mère au foyer, vit l'essentiel du quotidien dans sa cuisine. L'âge est venu, elle a surmonté un cancer, et dans sa tête elle rumine le monde, ses folies, ses dangers, les fusillades dans les écoles, la crise économique qui fait toujours payer les mêmes, la pauvreté, l'angoisse du lendemain, les équilibres plus que précaires, sa mère décédée d'une longue maladie. Ca se passe dans l'Ohio. Et ça nous parle, au plus profond, de tout, partout. Cette femme pense aux diverses tâches domestiques qui l'attendent, nécessaires à faire tourner le ménage. Elle s'indigne, contre Trump, ce président terrifiant, ou face au dérèglement de la planète, mais aussi contre la domination patriarcale, l'asservissement des femmes ou l'extermination des Amérindiens. Tout cela roule dans sa tête. Et c'est parti pour une formidable aventure narrative, en une coulée pleine de rebondissements, scandée par une formule litanique - " le fait que " - qui vous emporte dans une apnée littéraire exceptionnelle. Dans ce livre finaliste du Booker Prize et salué par une presse dithyrambique, Lucy Ellmann réussit le miracle de nous faire toucher à l'universel par le biais du plus intime et du plus infime. Par son humour corrosif, elle mène une charge impitoyable contre l'Amérique et le monde d'aujourd'hui, et dresse un admirable portrait de femme - de toutes les femmes.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Un choix formel discutable pour une réflexion intéressante 3/5

    Le fait que toutes les phrases commencent par le fait que . Le fait que si comme moi vous utilisez la ponctuation pour respirer, vous allez avoir 900 pages d’apnée Le fait que le livre est assez intéressant et les réflexions de la dame, permettrent de bien suivre l’histoire. Le fait que j’ai déjà deux points dans cette revue alors qu’elle n’en a mis quasiment aucun dans son livre , gros livre, Livret, , chapitre, château, Espagne, Le fait qu’on sent qu’il va se passer quelque chose mais qu’il faut plus de 800 pages pour y arriver ne fais qu’on se demande si à un moment elle a été payé au mot tellement il y en a qui se répètent, Le fait que je me suis accrochée et je ne sais pas si j’ai eu raison Le fait qu’il y a tellement de bons livres à côtéle fait qu’on sait qu’elle sait écrire puisque l’histoire sur le couguar est écrit le fait que je pense qu’elle n’avait pas à nous implants posés sur pensum.Le fait qu’aucun des journalistes qui en a parlé on a dépassé la centième page puisqu’il pense toujours qu’elle est dans sa cuisine

    par Nath Le 20 mai 2021 à 13:34